Tortoreto:


Le tue vacanze
in un'oasi felice

Tortoreto:


Le tue vacanze
in un'oasi felice

Tortoreto:


Le tue vacanze
in un'oasi felice

Tortoreto:


Le tue vacanze
in un'oasi felice

Tortoreto:


Le tue vacanze
in un'oasi felice

Oeno-gastronomie
La nature saine des Abruzzes influence décisément la cuisine et les produits... More
Pour visiter
Un séjour à Tortoreto est également l’occasion idéale pour se plonger... More
ITINÉRAIRES
Un séjour à Tortoreto est également l’occasion idéale pour se plonger dans les paysages, la culture et l’histoire du territoire. Les Abruzzes, terre forte et sauvage mais en même temps gentille, offrent aux touristes des monuments historiques et naturels.

TERAMO
La ville de Teramo est très ancienne, elle fut la capitale du Praetotium, nom du territoire environnant dérivant du romain. Sous la domination des Empereurs Auguste et Adrien, cette ville vécut une période d’or. Les thermes, le théâtre, l’amphithéâtre et d’autres monuments dispersés dans la nouvelle ville en sont les témoignages. Vers l’an 1400 elle fut démolie par les luttes entre les Familles Melatini, Antonelli, Spennati e Mazzaclocchi. Elle passa ensuite sous la domination de Francesco Sforza et Alfonso d’Aragona. A partir de 1798 jusqu’en 1815 elle fut sous la domination des Français et ensuite des Espagnols , pour continuer l’histoire et le destin de l’Italie méridionale.

CAMPLI
Campli est située sur un mont entre les vallées des torrents Fiumicino et Siccagno. C’est une vraie ville d’art grâce à ses riches monuments architecturaux. Campli est le siège d’une section du Musée Archéologique National qui héberge les ruines de la Nécropole de Campovalano. Le Palais Parlementaire, devenu par la suite Farnese, est un très bel exemple d’architecture médiévale, il se situe en face de la Cathédrale Ste Marie en Platea costruite vers l’an 1300, qui présente un beffroi romain. Très connue aussi est la Scala Santa (Saint Escalier) ainsi appelé car après l’an 1776 la croyance très répandue était d’accorder le pardon à tous ceux qui montaient cet escalier à genoux.

CASTELLI
Castelli se situe aux pieds du Mont Camicia et représente une des plus importantes destinations touristiques des Abruzzes. C’est la patrie des fameux maîtres de la céramique qui servirent les Rois de Naples et les Princes de Rome. Très connue surtout pour ses petits magasins d’artisans. Castelli a été baptisée “ville de la céramique” et doit sa notoriété grâce à cet art, dont les origines proviennent du XIIIème siècle environ. Et c’est depuis ce temps-là, que dans ce petit village caractéristique, le métier de cet art ultra-fin se transmet de génération en génération.

ATRI
Depuis le XIème et XIIème siècle avt J.C. Atri fut une ville de grand prestige dans l’antiquité. Elle fut l’unique ville de la Côte Adriatique à battre monnaie avant Rome, et devint un centre important d’échanges commerciaux, grâce à son Port sur l’Adriatique, ce qui fait penser que le nom de la mer dérive vraiment de l’antique Hatria. Pendant la période romaine, elle combattit aux côtés de Rome dans les guerres contre Hannibale. La ville vécut une période de grande prospérité avec les Ducs d’Acquaviva. Les preuves archéologiques dispersées sur tout le territoire environnant sont les témoignages du glorieux passé d’Atri.

CIVITELLA DEL TRONTO
La forteresse de Civitella del Tronto est une des plus importantes oeuvres d’art militaire en Italie : elle s’étend, en effet, sur plus de cinq-cents mètres de longueur sur une crête rocheuse. Toute son histoire lumineuse est liée à la position stratégique car pendant quelques siècles, elle a eu la place de garnison d’honneur des bornes septentrionales des différents royaumes de Naples. La forteresse et son bourg furent assiégés plusieurs fois mais ce qui est connu dans l’histoire est la défense malchanceuse soutenue contre l’armée sarde-piémontais durant les années 1860/61, qui se conclut avec sa capitulation le 20 mars 1861, elle fut donc la dernière forteresse bourbonienne à se plier à la nouvelle Italie unie.

SANTUARIO S. GABRIELE
Au cours de milliers d’années, le culte de la religion dans les abruzzes, s’est concretisé par la dévotion dans certains grands sanctuaires. Le premier lieu, où chaque année plus de deux millions de croyants font le pélerinage, se trouve aux pieds du Gran Sasso et est dédié à un jeune Saint Passioniste. Son nom est San Gabriele dell’Addolorata. Sa notoriété commence en l’an 1892, quand ses dépouilles mortelles furent exhumées et sur sa tombe se réalisèrent les premiers prodiges grandioses. En l’an 1920 il fut proclamé Saint et en l’an 1959 le Pape Jean XXIII le déclara Patron des Abruzzes.

GOLE DEL SALINELLO
Pas loin de de Civitella del Tronto, il est possible faire des excursions dans les “Gole del Salinello”. Un milieu naturel qui unit l’histoire, la culture et la nature dans les deux versants des Monts Gemelli: Montagne de Campli et Montagne des Fleurs. L’artisan de ce monument naturel est le Torrent Salinello, qui agissant sur l’entière montagne, a réalisé pendant des millions d’années, un creux de quelques kilomètres de longueur, environ deux-cents mètres de hauteur et de largeur variable entre cinq à dix mètres maximum, déterminant ainsi cascades, grottes et cavités.

PARCO NAZIONALE DEL GRAN SASSO
Les Abruzzes possèdent une des surfaces protégées les plus étendues et précieuses de l’Europe : le Parc national du Gran Sasso et les Monts de la Laga. Cette oeuvre humaine, datant de millions d’années, s’est intégrée de façon harmonieuse dans un superbe contexte du milieu en l’enrichissant encore plus. Une nature riche en forêts, sources, cascades, prairies, haut plateau, crêtes vertigineuses et parois rocheuses où y vit une infinité de faune et de flore, exclusivité de cette surface, outre les animaux les plus représentatifs des Apennins tels que le loup, le chamois des Abruzzes, l’ours, l’aigle royal ou jean-le-blanc. Le territoire du Parc constitue en effet un “monument européen de la biodiversité”.

FONTE SANTA
Le 22 avril 1557, un paysan Bertolino était occupé à ramasser le bois et tout d’un coup il vit une grande lumière avec la Vierge souriante, qui le chargeait d’annoncer à la communauté, la plus belle nouvelle : la Mère de Dieu avait choisi la ville de Giulianova pour y costruire un sanctuaire en son honneur. La preuve réelle de ce miracle est, qu’aux pieds d’un olivier, surgit une source d’eau pure, qui existe encore aujourd’hui. Si celui qui visite cette source d’eau se baigne le front, il sera béni par la Vierge.

CAMPOVALANO
Très renommé par son église monumentale et le couvent du X siècle annexe, qui est dédié à St Pierre, riche en témoignages de pierre, statues linéaires et fresques de périodes différentes. En l’an 1967, on effectua dans la petite plaine les premiers fouilles d’une des plus importantes nécropoles Picene datant du XIVème siècle avt J:C.Jusqu’à nos jours on a fouillé environ 600 tombes sur les 2500 prévues, ce qui a permis de récupérer pas mal de matériel actuellement exposé au musée archéologique de Campli et de Chieti dans l’attente de pouvoir les placer dans le Parc Archéologique, dont la construction d’un tumulte multimédial et la mise au point de toute la surface en vue de réaliser un établissement comprenant réception, services et expositions sont encore en phase de réalisation.

MAGAZINE
  • 04
    ago
    -

    -
  • 14
    ago
    -

    -
(all news)
SEARCH